Thés Verts

Kamairicha Artisan de Maître Kôrogi chez Lupicia

06/04/2015
Kamairicha - Lupicia - Une

Kamairicha Artisan – Lupicia

En octobre, nous avons eu la chance d’assister à la préparation d’un thé torréfié au chaudron, organisée par la boutique de Lupicia Paris. Il s’agit d’une récolte de Maître Yôichi Kôrogi, reconnu au Japon, qui a fait le déplacement dans notre capitale pour faire plusieurs démonstrations de sa méthode traditionnelle. Pour réaliser son Kamairicha de qualité, il ne réalise que deux récoltes des feuilles de thé au printemps, au lieu de trois.

Composition : thé de la province du Miyazaki aux feuilles d’un vert foncé et torsadées par la torréfaction. « Kama-iri Cha » signifie littéralement « Thé torréfié au chaudron ». Le mélange à sec dégage un parfum de mousse et d’herbe.

Kamairicha - Lupicia

À l’œil et au nez : robe vert tilleul intense et éclatante. Les feuilles infusées ont un parfum d’herbes fraichement coupées et légèrement grillées. On peut discerner des notes de foin ainsi qu’une délicieuse odeur de coquilles Saint-Jacques.

Dégustation : les saveurs suivent la progression olfactive, les notes de tête sont celles des herbes fraiches et grillées. Le goût iodé s’installe en parfum de cœur sans se focaliser sur un crustacé en particulier. La rétro-olfaction révèle des saveurs boisées et grillées, la finale revient sur l’herbe fraiche. La liqueur est pleine, franche et légèrement visqueuse. J’ai perçu une impression douceureuse sur le bout de la langue avec une intense salivation à la fin de la dégustation, de l’unami ?

Kamairicha - Profil Aromatique

Avis : Kamairicha m’avait convaincue en boutique et la magie continue d’opérer à chaque fois que je le sors. Avec sa torréfaction, ce thé vert japonais a son originalité. Je pense que la qualité mise en avant est bien réelle. Le petit plus du Kamairicha de Maître Kôrogi est de se manger. Les feuilles étant issues de l’agriculture biologique, une fois infusées, on peut les manger avec de la sauce soja (salée de préférence) ou du vinaigre de riz. Surprenant, mais vrai, elles possèdent des qualités nutritives très intéressantes ! Nous avions eu le droit à une dégustation au magasin de Lupicia.

Petite recommandation musicale : de manière générale, j’aime savourer mes thés natures japonais dans un moment de tranquillité. J’avais lancé la playlist « Your Favorite Coffeehouse » sur Spotify, un ensemble de musiques apaisantes. La chanson qui a retenu mon attention pendant que je sirotais mon Kamairicha, était Crazy In Love de Daniela Andrade, une version acoustique du titre de Beyoncé.

Kamairicha Lupicia - Feuilles

Kamairicha était un thé vert en édition limitée chez Lupicia et probablement indisponible. Vous pouvez découvrir leurs autres mélanges ici. Si vous avez dégusté ce thé, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions dans les commentaires !

Vous pourriez également apprécier

2 Commentaires

  • Estelle
    Répondre Estelle 07/04/2015 à 10:58

    Bonjour Hécate ! Je pense qu’il s’agit du même type de thé, sauf que celui en vente actuellement n’est peut-être pas torréfié par Maître Kôrogi. Ça ne doit pas faire longtemps que Lupicia le commercialise mais c’est plutôt une bonne nouvelle car mon paquet se vide doucement mais surement !

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.