Narcisse des Montagnes & Cie – TeaTroc

Narcisse des Montagnes

Narcisse des Montagnes & Cie

Avec Émilie, on échange beaucoup, mais alors beaucoup de thés ! De vraies dealeuses, heureusement que La Poste n’a jamais intercepté nos lettres bien remplies. Cela faisait un petit moment que je ne m’étais pas penchée sur ma boîte à échantillons donc aujourd’hui je vais vous parler de beaucoup de références. Narcisse des Montagnes, Woojeon FOP, Brume d’Oliban, Sincha Umegashima, Qinshan Lu Shui, Sencha Fukuyu et Cheju Do. Voici la sélection spéciale Cookie & Pistache !

Narcisse des Montagnes – Comptoirs Richard

C’est un Oolong des montagnes Wu Yi de la province chinoise du Fujian, très oxydé (60%) et torréfié. Les feuilles sont d’un brun foncé, grandes et torsadées. Les parfums portent sur de la pierre chaude et du bois. Narcisse des Montagnes offre une belle liqueur ambrée foncée avec des notes très minérales et charbonnées. Une attaque douce et discrète s’oriente vers le minéral et le bois torréfié. Des saveurs de céréale et de pain grillé se développent au palais avec une pointe fruitée. Le charbon se réactive en rétro-olfaction, mais globalement, Narcisse des Montagnes est un Oolong très doux malgré sa forte oxydation. Se boit sans modération toute la journée et très désaltérant en thé froid ! 3,8/5

Narcisse des Montagnes

Woojeon FOP Sencha Bio – Christine Dattner

Mon premier essai de cette maison française. Le Woojoen est un thé vert sencha provenant de Corée. Avec la montée en puissance de la notion de terroirs de thé, ce pays produit de plus en plus que ce soit du thé vert ou du thé noir. Pour l’infusion, j’ai utilisé ma toute mignonne théière Kyusu que mes amis m’ont offerte à mon anniversaire. Les feuilles sont profilées en aiguilles et vertes foncées. Infusées, leur parfum est végétal, iodé, la robe est jaune citron intense. Une attaque très végétale ouvre la dégustation avec une pointe d’amertume. Il y a une petite saveur de fruits de mer, mais l’ensemble reste discret. Je perçois la sensation douceureuse d’umami sur la langue, c’est très agréable pour finir ce thé. L’umami est très persistant et reste longtemps en bouche. 3/5

Narcisse des Montagnes

Brume d’Oliban – Honoris Causa

Il s’agit d’un mélange de thé noir biologique (origine non communiquée), aromatisé au bois précieux et agrémenté aux cristaux de sève et aux noix. Les feuilles sont très parfumées, on sent bien le bois avec des essences très sucrés. L’ensemble me fait penser au pain d’épices. La liqueur est orange et légèrement trouble. Les parfums portent sur le sucré de la sève. En bouche, l’attaque est très douce et sucrée, le boisé se développe par la suite. Côté épice, je perçois de la cannelle et de la cardamome. Le mélange tient sa promesse de voyage, les parfums évoquent la route de la soie. C’est un mélange suave, chaleureux et savoureux, il marche également très bien en thé glacé. 3/5

Narcisse des Montagnes

Shincha Umegashima 2015 – Dammann Frères

Voici une récolte printanière d’un thé vert japonais avec faible étuvage. Les feuilles sont vert tendre et exhalent des parfums végétaux mais aussi d’ananas. Infusées, elles dégagent toujours un parfum végétal, mais avec un penchant iodé proche de la coquille Saint-Jacques. En bouche, les feuilles sont très tendres, c’est généralement bon signe ! La liqueur est jaune citron avec beaucoup de densité, les parfums portent sur le petit pois sucré et l’iode. L’attaque est vive avec une douce amertume. Les saveurs prennent le palais avec force, c’est un thé charpenté et franc. Les saveurs de petit pois sucré laissent place au fil de la dégustation à des notes plus proches de l’herbe. L’iode revient en rétro-olfaction avec cette saveur sucrée assez indescriptible. La finale est généreuse et persistante, je ressens de l’umami à la toute fin. 3,5/5

Narcisse des Montagnes

Qingshan Lu Shui – La QuintEssence du Thé

Il s’agit d’un thé vert chinois chauffé au wok peu de temps (torréfié ?). Les feuilles sont par conséquent vertes foncées. Elles sont de petite taille et leur parfum est original, je n’arrive pas à saisir ce que ça m’évoque. Infusées, elles redeviennent bien vertes et dégagent des parfums très végétaux d’herbe et de légumes. La robe de la liqueur est pâle dorée, les notes sont plus discrètes et aquatiques. L’attaque est végétale, portée sur la serve d’herbe et un peu sucrée. La texture de ce thé est très soyeuse, elle glisse sur le palais. La rétro-olfaction découvre une saveur que je qualifierais proche du petit pois, mais l’ensemble reste très volatile. Le Qinshuan Lu Shui n’est pas mauvais, cependant il n’arrive pas à me captiver. Je ne lui trouve pas assez de corps je pense. 2/5

Narcisse des Montagnes

Sencha Fukuyu – Christine Dattner

C’est un thé vert japonais aux longues aiguilles, plutôt larges pour un Sencha. Les feuilles dégagent des notes très végétales. Dans la théière, c’est iodé, végétal et un peu floral aussi. La robe de ce Sencha est jaune citron intense. L’infusion dégage de forts parfums iodés de crustacés avec une pointe de petit pois. L’attaque est vive avec un fond amer qui se dissipe très vite. Les saveurs sont végétales avec un parfum de moules. La touche florale se révèle en note de cœur au fond du palais avec un peu d’umami. Une fraicheur végétale apparaît en rétro-olfaction. La sensation douceureuse envahit mon palais en finale, celle-ci est généreuse et persistante. 3/5

Narcisse des Montagnes

Cheju Do – Dammann Frères

Dammann Frères nous proposent un Oolong de Corée, surement le premier que je déguste. Ce thé provient de l’île de Jedu et c’est un Oolong torréfié. Les feuilles sont sombres et torsadées. Une fois infusées, elles dégagent des parfums de pain grillé très gourmands et même un peu d’ail ! La robe du Cheju Do est d’un bel ambré et limpide. Je retrouve dans les effluves de l’infusion, ce que j’ai trouvé dans la théière avec une pointe végétale en plus. L’attaque est douce, un peu pyrogènée. Les saveurs de pain grillé et d’ail sont discrètes, mais se développent au fil de la dégustation. La texture est souple et la rétro-olfaction révèle une touche iodée, la mer ne doit pas être très loin des cultures de théiers. C’est un Oolong léger très bien pour découvrir les Oolongs torréfiés en douceur. 3/5

Narcisse des Montagnes

Je remercie Émilie pour nos échanges réguliers et cette farendole d’échantillons. Je me rends compte qu’on échange des thés de plus en plus qualitatif témoignant de notre cheminement respectif dans le monde du thé. Mes préférences vont aux Oolongs sombres comme le Narcisse des Montagnes, que j’adore en thé glacé au travail, et le Cheju Do. Globalement, j’ai apprécié les échantillons sauf celui de la QuinTessence qui m’a laissé sur ma fin. Encore merci Émilie, rendez-vous en septembre pour de nouveaux deals de pochons de thé en direct !

4 Commentaires

  1. Emilie Martinez

    août 4, 2016

    Je suis contente qu’ils t’aient pratiquement tous plu !
    Le Cheju Do a quelque chose d’unique je trouve, rien que sur ses parfums, il se passe quelque chose !

    • Estelle

      Estelle Auteur

      août 9, 2016

      Franchement, on se paye du bon thé maintenant, il n’y a pas à dire ! Ça commence à avoir la classe dans nos placards bien rangés 😀

  2. ettenna

    août 8, 2016

    Je vais avoir l’embarras du choix……….
    bravo et merci

    • Estelle

      Estelle Auteur

      août 9, 2016

      Merci Ettenna, oui beaucoup de thés t’attendent à la maison. On ne risque pas d’être à sec de si tôt !

Partagez vos idées