Japonismes 2018

Charme des Minorités, Lespédèze & Sanglier – Hanafuda

01/07/2018
Charme des Minorités - Hanafuda

Charme des Minorités, Lespédèze & Sanglier
Mois de juillet du Hanafuda

L’été est désormais bien installé et l’exubérante pivoine laisse la place à une plante beaucoup plus discrète : le lespédèze. C’est l’une des sept plantes de l’automne, car la floraison du lespédèze se situait en automne selon l’ancien calendrier (le septième mois lunaire correspondait à septembre plus précisément). D’où la présence du sanglier sur la carte spéciale de ce mois dans le Hanafuda. On le voit se repaître tranquillement dans un buisson de lespédèze à une période où il n’a pas un tempérament agressif (il est donc sans connotation péjorative).

Les branches de lespédèzes
sans laisser choir les brillantes rosées
se balancent encore

Basho, L’intégral des Haïkus, poème 792, Éditions Points.

Charme des Minorités - Japonismes 2018

Des buissons de lespédèze et un sanglier.

Karumi – La légèreté fugitive

Le lespédèze un buisson très apprécié dans la littérature nippone. Je l’ai trouvé dans tous les recueils de poésie japonaise que j’ai pu lire jusqu’à présent. Pourtant c’est une plante qui ne paie pas vraiment de mine, alors pourquoi un tel engouement pour ce buisson me direz-vous ? C’est parce que les Japonais voient en lui le Karumi, la légèreté fugitive et discrète de la nature. De nombreux poètes célébrèrent les mouvements délicats des branches légères du lespédèze. Associé à la rosée et brise du vent d’automne, le buisson devait offrir aux voyageurs une vision magique et éphémère sur les bords de route.

LESPÉDÈZE = INSOUPSONNABLE – INVISIBLE – INACCESSIBLE

Charme des Minorités - Goutte de Thé

Feuilles et infusion de Charme des Minorités.

O-bon – Célébration des défunts

L’O-bon est la célébration des défunts (une sorte de Toussaint japonaise). Dans l’ancien calendrier lunaire, cette période se déroulait au mois de juillet. Le rite, d’origine bouddhique, se fonde sur la croyance que les défunts reviennent chaque année sur Terre durant une période de trois jours. La famille doit alors tout mettre en œuvre pour accueillir comme il se doit ses ancêtres. Cela passe par des festivités collectives, une décoration soignée de la maison, des offrandes sur l’autel familial dont beaucoup de nourriture. Il est de bon usage de préparer des mets que les aïeuls appréciaient particulièrement pour leur faire plaisir. Personnellement, je me plais à préparer des cookies pour mon père en me disant qu’il doit fureter autour du four comme il le faisait de son vivant. Enfin le O-bon se termine par l’élaboration d’une lanterne appelée toro. Les toropeuvent être déposés sur les rivières ou sur la mer pour accompagner l’âme des ancêtres durant leur retour au paradis.

Charme des Minorités - Sanglier

Linogravure du mois de juillet.

Charme des minorités – Thé noir chinois

Pour illustrer le mois de juillet, j’ai sélectionné Charme des Minorités de la marque Goutte de Thé. C’est un thé noir chinois issu d’une cueillette de printemps dans la montagne du Yuanjiang. Les feuilles se présentent sous forme de torsades avec quelques bourgeons de couleur fauve. Elles dégagent des effluves d’herbes séchées avec une touche un peu animale. La liqueur oscille entre la couleur cuivre et rouge selon le temps d’infusion. Charme des Minorités possède un nez que j’ai trouvé très fruité (en pêche). L’attaque est très douce avec une texture soyeuse et une saveur sucrée. Je retrouve l’arôme de patate douce et ce petit goût de pêche qui me chatouillait les narines. Le fond est boisé et légèrement floral. Charme des Minorités est un thé noir léger qui évoque parfaitement la délicatesse et le caractère discret du lespédèze. Il n’est pas tannique, ni astringent et par conséquent, ses saveurs sont d’une « légèreté fugitive » qu’il faut capter dès qu’on les ressent en bouche.

(Sashizumi no)
de la lande de Kurusu
quand se disperseront
les fleurs de lespédèze
j’irai faire mes offrandes

Man.yôshû, Livres IV à VI, éditions POF/Unesco.

Charme des Minorités - Linogravure

Impression entre les feuilles de lespédèze.

Le lespédèze est la tranquillité de l’été après l’éclatante opulence de la pivoine. Ce mois est sous le signe de la discrétion et de l’insoupçonnable qui mérite d’être loué. Je vous retrouve le mois prochain pour une nouvelle fleur des 12 Thés du Hanafuda.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply ettenna 01/07/2018 at 12:29

    Merci pour le clin d oeil !!! toujours aussi sympa de découvrir la nouveauté mensuelle… rdv aout

    • Estelle
      Reply Estelle 04/07/2018 at 19:54

      Merci Ettenna d’être toujours au rendez-vous ! Au prochain article 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.