Art de vivre

Le Mur Invisible & Cie – Lectures du printemps

01/06/2019
Le Mur Invisible - Lectures

Le Mur Invisible et d’autres livres

Aujourd’hui je vous parle des livres qui m’ont accompagnée tout au long du printemps. Je poursuis mon rythme de lecture même si je suis loin derrière certaines amies ! Au programme cette fois-ci : Le Mur Invisible, du cycle arthurien et du Japon (encore et toujours) à travers des Française, des Japonaises et une Australienne.

Le Mur Invisible de Marlen Haushofer

Recommandé par l’illustratrice Diglee, j’ai dû attendre la réimpression tellement ce livre a fait le buzz ! Et c’est aussi inattendu que prédit. Dans le récit Le Mur Invisible, on suit une femme isolée de monde qui lutte pour sa survie. Comment faire lorsqu’il n’y a plus personne ? Comment revenir à un rythme naturel quand la société industrielle n’existe plus. Beaucoup de lecteurs se sont émus de la fin. Pour ma part, j’étais tellement imprégnée de l’état d’esprit de l’héroïne que j’ai eu la même réaction qu’elle. Le Mur Invisible est un livre poignant, lent et lointain à la fois.

Le Mur Invisible - Marlen Haushofer

Le pas de Merlin, Tome 1 et 2 de Jean-Louis Fetjaine

J’ai eu comme une envie de me replonger dans un cycle Arthurien. Et celui-là était bien chiant ! Quand je commence à lire en diagonal, je sais que ce n’est pas bon signe. Autant j’avais bien aimé la Trilogie des Elfes, autant là, la magie n’a pas du tout opéré avec Le Pas de Merlin. Même en lisant les deux livres jusqu’au bout, je n’ai pas su m’attacher aux personnages. J’ai trouvé l’histoire ennuyeuse, je ne comprenais pas toujours ce qui se passait. L’auteur présente dans son récit de trop nombreux personnages sans importance avec des noms à coucher dehors (et encore ils sont simplifiés). Bref, cette série n’a pas été un franc succès.

Le Mur Invisible - Le pas de Merlin

Haïjins Japonaises, Collectif

Retour vers le Japon avec cette anthologie de haïkus écrits par des poétesses japonaises. Aucune mauvaise surprise avec les haikus, ça se lit très bien. L’anthologie présente de très nombreuses Haïjins suivant leur époque, les plus anciennes ayant plus de pages consacrées à leur œuvre. Ce livre m’a permis de relever de nombreux noms que je vais pouvoir approfondir avec d’autres lectures. Un vrai petit bonheur à lire.

Haïjins Japonaises

Les Japonais de Karyn Poupée

Ce livre est un cadeau de Belle-Maman pour nous préparer à notre voyage au pays du Soleil Levant. Karyn Poupée dresse un portrait de la société nippone de la fin de la Seconde Guerre Mondiale jusqu’au début 2010. C’est assez complet tant sur le plan économique que social. J’ai un regret sur la religion qui n’est pas abordée dans son ouvrage. Le point de vue semble plutôt objectif, mais je serais curieuse de savoir si un Japonais se reconnaitrait dans les descriptions. De plus, le monde changeant de plus en plus vite, il manque la mise à jour de cette dernière décennie pour rendre cet ouvrage encore plus complet.

Le Mur Invisible - Les Japonais

Louange des Mousses de Véronique Brindeau

Cet essai est écrit par Véronique Brindeau, auteure qui m’a inspirée le projet des 12 Thés du Hanafuda. Elle y fait l’éloge de la mousse qui tient une place toute particulière dans l’imaginaire nippon (et si méprisée par les Occidentaux). C’est une approche poétique et sensible du sujet qui nous fait comprendre pourquoi les Japonais cultivent des jardins de mousse. Les phrases sont parfois un peu à rallonge et je pense que je relirai ce bouquin pour mieux le comprendre. Mais je peux vous assurer qu’on ne regarde plus les mousses de la même manière. Je ai lu le livre juste avant de participer à un atelier de kokedama. Cela a donné une tout autre dimension à la réalisation de mes boules de mousses.

Louange des mousses - Véronique Brindeau

Shikanoko L’Enfant du Cerf – Tome 1 de Lian Hearn

Cette série de quatre tomes vient compléter l’univers du Clan des Otori que j’avais adoré lire en 2015. Le premier livre est prometteur ! L’histoire se déroule dans un Japon féodal, mais avec de la sorcellerie en plus. Entre petites intrigues et grands complots, nous suivons un héros promis à un destin peu commun. Il y a de nombreux personnages, cependant ils sont très bien présentés et on ne s’y perd pas trop (contrairement au Pas de Merlin). J’ai dévoré ce premier tome prometteur, je suis déjà sur le deuxième. J’espère que la suite sera à la hauteur de l’épopée des Otori !

Shikanoko - Lian Hearn

You Might Also Like

4 Comments

  • Avatar
    Reply Carole 02/06/2019 at 10:39

    Je suis toujours à la recherche de lectures… même si ma bibliothèque est pleine à craquer de livres en souffrance ! Je suis une fan du cycle arthurien mais ça fait longtemps que je n’ai rien lu sur le sujet, je retiens « La trilogie des Elfes » (j’ai déjà cliqué sur Amazon ;o) !). Merci pour ce partage.

    • Estelle
      Reply Estelle 02/06/2019 at 12:55

      Coucou Carole, la Trilogie des Elfes se déroule avant l’époque arthurienne, mais cette série m’avait laissée un bon souvenir. Sinon il y a l’ensemble écrit par Marion Zimmer Bradley qui reste une référence du genre. J’avais également bien aimé Graal Noir qui sortait des sentiers battus. Que lis-tu en ce moment ? Bisous !

  • Avatar
    Reply ettenna 03/06/2019 at 07:40

    merci, belles mises en scène de tes livres ; je reconnais qq fleurs …..

    • Estelle
      Reply Estelle 16/06/2019 at 20:15

      Merci Ettenna, toi aussi tu lis beaucoup au coin des fleurs 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.