Art de vivre

Shiboridashi – J’ai réalisé ma théière japonaise

13/07/2019
Shiboridashi fait main

Shiboridashi – J’ai réalisé ma théière japonaise

Je vous présente la dernière venue dans mes placards, et pas des moindres, car il s’agit d’un Shiboridashi, une théière japonaise. Je l’ai réalisée moi-même à l’atelier 317 situé à Paris. Retour en images sur cette journée très sympathique encadrée par Florence, une céramiste passionnée.

Déroulement de l’atelier Fabrique ta Théière

Le façonnage d’une théière se déroule sur une journée. La cuisson et l’émaillage sont faits la semaine suivante. Je n’avais aucune idée de quel type de théière que j’allais réaliser. C’est lorsque Florence nous a proposé du thé japonais en arrivant que j’ai eu l’idée de concevoir un Shiboridashi. C’est une théière japonaise sans anse. L’absence d’anse oblige à manipuler l’objet quand le thé a assez refroidi pour être bu. Les autres participantes ont opté pour des théières classiques. Pour m’aider, je dessine quelques croquis pour m’aider dans la conception de mon objet.

Shiboridashi - Croquis

Croquis préparatoires.

Pour un façonnage facile, Florence nous a orienté vers la technique de modelage à la main. C’est rapide et moins compliqué que le façonnage en tournage au tour. Mon Shiboridashi est composé d’un bol que j’ai modelé grâce à un des modèles de l’atelier et d’un couvercle légèrement bombé. Je l’ai travaillé en m’appuyant sur des photos de sites marchands pour peaufiner les détails. J’ai réalisé un rebord pour bien caler le couvercle ainsi qu’un large bouton de préhension pour faciliter la prise en main. Mon Shiboridashi est doté un petit pied pour ne pas brûler la table et j’ai essayé de réaliser des petites dents à l’intérieur du bec pour filtrer les feuilles de thé.

Shiboridashi - Façonnage

Premières étapes du façonnage…

Florence nous a guidé tout au long des étapes de façonnage. C’était très bien expliqué et j’ai trouvé que c’était facile à réaliser. Le choix du Shiboridashi m’a aussi simplifié la tâche, car je n’avais qu’un bol à modeler au lieu de deux pour une théière classique. Florence nous a proposé différentes couleurs d’émaillage. J’ai choisi un émaillage noir pour une théière sobre et élégante. Dix jours plus tard, ma théière m’attendait à l’atelier 317.

Étapes de façonnage

Le Shiboridashi prend forme !

Suspens de la production de mon Shiboridashi !

Je suis ravie du résultat ! La bonne surprise est que ma théière fonctionne, elle filtre assez bien les feuilles. Le couvercle se tient et la prise en main fonctionne lors du service. Je n’aurais jamais cru pouvoir réaliser ma propre théière un jour et c’était une très bonne expérience. Je remercie mon mari pour cette super idée ainsi que Florence pour son aide durant la conception de mon Shiboridashi. Malheureusement l’atelier 317 a fermé définitivement ses portes et l’atelier n’est plus disponible. Mais d’autres céramistes auront peut-être l’idée de proposer cet atelier.

Shiboridashi - Test de verse

L’autre surprise est que j’ai rencontré Lucie aka Tea Pilgrim sur Instagram qui avait aussi participé à l’atelier quelques mois plus tôt. J’ai récupéré ses théières et nous nous sommes retrouvées pour échanger sur son voyage au Japon. Elle avait réalisé un Shiboridashi. C’était vraiment un heureux hasard !

Thé japonais

Test concluant sur le filtrage des feuilles !

You Might Also Like

6 Comments

  • Avatar
    Reply Vaussard 13/07/2019 at 13:09

    Je suis ravie de voir ta création elle est effectivement très jolie
    Comme je suis en plein déménagement je n’ai pas encore récupéré la mienne
    J’hâte
    Je découvre au fur et à mesure avec plaisir ton site. Tes commentaires et tes photos sont superbes.
    Ta passion se ressent à travers les posts.
    A bientôt, Bénédicte

    • Estelle
      Reply Estelle 13/07/2019 at 14:26

      Merci Bénédicte pour ton commentaire 🙂 Je serais curieuse de savoir à quoi ressemble la tienne ! Tu m’enverras une photo ? Bises.

  • Avatar
    Reply ettenna 13/07/2019 at 13:45

    C’est très sympa comme atelier ; le fait soi-même apporte toute satisfaction.

    • Estelle
      Reply Estelle 13/07/2019 at 14:25

      Coucou Ettenna, oui c’était vraiment chouette. Ca fait aussi une bonne boîte à surprise des fois 😉

  • Avatar
    Reply Carole 13/07/2019 at 18:39

    Oh bravo, quel bel objet, et si finement pensé dans les détails pratiques (sympa ces petites dents pour filtrer le thé… et le pied pour ne pas bruler la table) ! Et quelle fierté au bout du compte… Dans une expo de céramistes il y a très longtemps j’avais fait ma propre tasse en raku, je l’ai perdue dans les déménagements successifs, je la regrette tellement…. Je te souhaite un très bel « é-thé » (;o) !) Estelle !

    • Estelle
      Reply Estelle 14/07/2019 at 10:07

      Merci Carole ! J’avoue que je ne m’attendais pas tellement à ce qu’elle fonctionne (elle aurait trôné en objet décoratif au pire). Une belle surprise et c’est très gratifiant de réaliser ses propres objets. Si tu cherches des mélanges pour faire des thés glacés, je te conseille chez Dammann Frères les mélanges « Noël à Pékin » ainsi que le thé blanc myrtille 😉 Bel été à toi aussi Carole !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.